Club de marche à Arnhem

« Retour   |  Date : Mercredi 12 avril 2017

Comme je ne veux pas vous ennuyer avec mon discours répétitif louant le charme de nos randonnées, je me limiterai à un petit compte-rendu sur la marche du mercredi 12 avril.

Afin de rejoinde l’hôtel-restaurant de Groot Warnsborn nous avons choisi de délaisser les conseils du GPS qui nous faisait faire des allers-retours  sur le même kilomètre et finalement nous sommes arrivés pile à 10h sur le parking.

Notre guide Hans, avait préparé, très en détails, un circuit qui allie l’histoire et la nature, c’est à dire le genre de circuit dont raffolent les marcheurs du club de marche.

Après avoir passé un petit bois, nous nous sommes trouvés devant une clairière parsemée d’énormes boules noires, qui ressemblent étrangement aux coprolites des dinausores du jurassique, mais, bien que surprenant, l’ensemble est réussi.

Au bout du chemin un pavillon de jardin romantique ferme le sentier, nous invitant à la rêverie.

Plus loin, sur  un immense étang  un groupe de  magnifiques canards carolins tanguent doucement pour offrir les couleurs de leurs somptueux plumage aux marcheurs.

A gauche et à droite nous entendons le murmure des ruisseaux  qui jaillissent des moraines.                                                            

Au détour des chemins, des arbres en fleur égaient le côteau. Puis, nous traversons une vaste étendue plantée de bruyère clairsemée de plaques blanches comme de la neige. Cette couleur nous surprend et nous restons ignorants de son origine.

Déjà au loin, nous apercevons l’hôtel .

Au dernier croisement nous découvrons un monticule original sur lequel sont déposés divers objets minuscules : nains de jardin, animaux, fleurs en plastique etc…une composition inattendue qui retient quelques minutes notre attention.

Après l’ambiance douillette et luxueuse du restaurant, en partant nous sommes salués par une pluie narquoise qui crachote quelques petites gouttes.

Un très grand bravo et merci à notre guide Hans, qui seul Hollandais parmi ces Français pour la plupart enseignants,  nous a conduit en français sous l’oreille très (trop) attentive de sa prof. Elisabeth.

Et puis tant pis,  je le redis encore une fois, combien il est plaisant et comme nous sommes privilégiés de pouvoir nous entretenir amicalement dans la langue de Molière en marchant  dans ces beaux paysages bataves.

Violette



Ambiance

« cliquez ici »

Agenda du mois

  • Mercredi 15 novembre 2017
    Club de marche à St Walrick
  • Vendredi 17 novembre 2017
    Beaujolais nouveau