Club de marche à Beek-Ubbergen

« Retour   |  Date : Mercredi 16 mars 2016

“Une marche sous le signe de l’histoire et de l’art” 

Malgré un vent glacial, nous nous sommes  retrouvés en bon nombre à 10h15 devant le café-restaurant ’t Spijker. Comme nous étions sur le “territoire”de Jean-Pierre Broos, nous avons profité de l’occasion pour lui demander de nous guider.

Alors que nous partions à la découverte de l’histoire de Beek , nous avons découvert en Jean-Pierre un historien  doublé d’un artiste .

D’emblée dans le petit cimetière face au café, Jean-Pierre nous a montré la tombe de Anna Rosalia Ries, jeune Néerlandaise  artiste peintre et musicienne , née le 19 novembre 1817 , qui atteinte de tuberculose fut amenée à l’hôpital de Montpellier. L’hôpital de Monpellier qui, depuis  sa création  il y a 1000 ans, reste la plus vieille faculté de médecine du monde occidental encore en activité.

Hélas, le traitement de la tuberculose n’étant pas encore connu Anna Rosalia  décéda à l’âge de 24 ans le 15 décembre 1841. D’abord inhumée à Montpellier, ses parents rapatrièrent son corps aux Pays-Bas et firent ériger ce magnifique tombeau  à Beek .

Jean Pierre et sa femme Nell firent de nombreuses recherches à ce sujet que l’on peut retrouver dans le livre:  “Grafgeheimen” Auteur : Renée Klaassen. Recherche, Nell et Jean Pierre Broos.  

Puis, sous le soleil nous avons continué notre route emplissant nos yeux des fleurs printannières et des beaux bâtiments, comme l’église St Bartholomeus  qui, avec son architecture imposante et originale  domine la grande rue, son beige rosé contrastant joliment avec le bleu  du ciel .

A l’entrée de l’autre cimetière deux piliers dessinés par Jean Pierre attendent une de ses sculptures. 

Sortant de l’agglomération , nous avons admiré les arbres centenaires qui dressent leurs bras maigres et  noueux vers le ciel . 

Et bien sûr, les ruisseaux (beek) qui coulent de toutes parts , dans l’un d’eux vivent de petites écrevisses.  Puis nous avons suivi le “kastanjedal”. 

Alors,  afin d’admirer diverses sculptures de Jean-Pierre, nous sommes repassés par le cimetière ; l’une de ses sculptures représente les diverses phases de la vie de son fils,

Enfin au bas de la colline, face au café la lavandière de Beek  dans toute sa splendeur , nous attendait .

Dans le café ’t Spijker nous avons parlé de chose et d’autre , évoquant la conférence de l’Alliance Française sur le roi Louis Napoléon et la Reine Hortense.

Comme le hasard fait bien les choses , une fois encore nous avons souligné les relations étroites entre la France et les Pays-Bas et en partriculier avec notre région.

 Notre nouveau membre Olivier nous dévoila que c’est dans sa ville natale Saint Leu le Forêt, dans le Val d’Oise que Louis Bonaparte, futur roi de Hollande, choisit de s’installer en 1804 avec sa jeune épouse Hortense de Beauharnais. Suivant Olivier cet endroit est encore de nos jours très bien entretenu par les Hollandais. 

La pendule nous ramena à Beek; nous nous sommes donc quittés à nouveau enrichis de connaissances intéressantes. Un grand merci à Jean-Pierre pour cette très belle balade.

                                                                                                                                 



Ambiance

« cliquez ici »

Agenda du mois

  • Mercredi 15 novembre 2017
    Club de marche à St Walrick
  • Vendredi 17 novembre 2017
    Beaujolais nouveau