Club de marche au Genneperhuis

« Retour   |  Date : Mercredi 22 avril 2015

Fortement réduit par des événements agréables et moins agrèables, le club de marche s'est retrouvé sur le parking de la Bloemenstraat à Milsbeek à 10 heures. Nous avons décidé de partir de ce point d'aller à Gennep en suivant la route empruntée par les habitaant de la Genneperhuis pour se rendre à Gennep et de revenir en passant par les ruines de la forteresse, une bonne marche sur un terrain plat inondé de soleil.

Sur les bas-côtés, des vaches alanguies par la douce chaleur s'étaient allongées gracieusement semblant attendre d'être croquées par le fabuleux pinceau du peintre hollandais Paulus Potter, plus loin des oies et des canards barbotaient dans l'eau limpide de la rivière venue d'Allemagne, le Niers.

La petitesse du groupe prêtant aux confidences, nous permis de mieux nous connaître en dévoilant certaines facettes de notre enfance;enfonçant des portes ouvertes, nous avons reconnu l'importance de cette période de la vie; le goût des tartines beurrées de notre petit déjeuner que nous n'avons plus jamais retrouvé ou bien, l'habitude bien française de tremper le croissant dans le bol de café au lait, geste peu apprécié par les Néerlandais.

Arrivés à Gennep, nous sommes passés par la porte du mur d'enceinte de la ville, surmontée par des armoiries de gennep, la croix St André et 4 ciseaux de tonte.

Alors, José nous incita à découvrir l'intérieur de la tour Martinus récemment restaurée. On y trouve à chaque étage des information sur la ville. Du sommet nous avons admiré la vue imprenable, à l'Est l'Allemagne, à nos pieds Gennep et à l'Ouest le Niers qui, en se jetant dans la Meuse forme un angle, emplacement idéal pour la Genneperhuis.

Parmi les informations, des notes de St Norbertus né à Gennep vers 1080 dans la Genneperhuis, son père, Herbert van Gennep,un noble de la ville était "Heer van Gennep"(seigneur de Gennep). Plus tard, Norbertus fut attaché comme chanoine à Xanten ce qui entraîne des erreurs sur le lieu de sa naissance. Au court de ses prédications Norbert arriva en France, en un lieu-dit Prémontré (Picardie, entre Laon et Soissons). Encouragé par l'évêque Barthelemy de Laon, il fonda en 1120, dans l'actuelle forêt de Saint Gobain (Aisne), au lieu-dit Prémontré, une maison pour "les chercheurs de Dieu". La communauté prend le nom de Prémontrés ou Nobertins.

Au retour, nous avons longé la Meuse, l'une d'entre nous fit allusion au fameux poème de Charles Péguy appris au lycée :

« Adieu ! Meuse endormeuse et douce à mon enfance

   Qui demeures aux près, où tu coules tout bas….. »

Devant les ruines des murs de la Genneperhuis,fin mars dernier des archéologues ont trouvé un crane qui serait celui d'un "Fransoos"; les habitants de la région semblent ne pas encore avoir "digéré" le fait que les troupes de Louis XIV aient détruit leur forteresse. mais peut-être est-ce en effet celui de l'un de nos compatriotes ?, nous eûmes une pensée pour tous ceux qui laissèrent leur vie sur ce champ de bataille pou la gloire du Roi Soleil.

Nous avons gravi les quelques marches de l'escalier construit au milieu de la forteresse disparue et qui mène à une table d'orientation;arrivés en haut sur la plateforme nous avons trouvé,e.a, à gauche une image de la reproduction du champ de bataille d'alors.

Puis, sortis de l'enceinte nous avons continué notre léger bavardage au soleil à la terrasse de la Theehuisje Milsbeek, face à la Genneperhuis; ce café est installé dans le fournil d'un des précédents propriétaires.

Cette belle marche historique s'est terminée vers 12h30.

 

 



Ambiance

« cliquez ici »

Agenda du mois

  • Mercredi 15 novembre 2017
    Club de marche à St Walrick
  • Vendredi 17 novembre 2017
    Beaujolais nouveau