DĂ©gustations de vins

« Retour   |  Date : Dimanche 9 fĂ©vrier 2014

En ce dimanche de début février un vent violent balayait le pays des tulipes, semblant vouloir faire concurrence à celui qui soufflait sur les côtes bretonnes; malgré cela un bon groupe, à majorité masculine, venu de Nimègue, du Limbourg du Nord et d’Amsterdam se retrouvait dans la bonne humeur pour la troisième dégustation de vins de Nimègue Accueil. Tous à l’heure convenue, tiens? est-ce que nous aurions adopté l’exactitude hollandaise ? au sujet des coutumes hollandaises , je vous rappelle au passage la conférence sur “les différences culturelles” le 14 mars, conférence intéressante et surtout très utile pour nous tous au travail comme à la maison. Donc, nous sommes tous à l’heure ou à peu près, dans l’attente d’une après-midi mémorable; en dernier lieu s’ajoute une Française d’Utrecht de passage à Nimègue; pourquoi pas? “ plus il y a de fous plus on rit ”et nous avons beaucoup ri.

Heinz Maahs , notre professeur, avait dressé une très grande table avec à côté de chaque assiette une carte des vins de France, et divers formulaires sur la dégustation et les critères pour les concours des vins.  Après avoir dégusté un Crémant frais “Château d’Avrillé” et écouté quelques recommandations nous nous sommes installés pour la dégustation.

En premier les vins blancs , le numéro 1: 2012 La Chatelière, ne nous a pas emballé: trop dur en bouche, peu de bouquet. Le deuxième: 2012 Apremont faisait, par son goût âpre et sa robe incolore, honneur à son nom mais n’a point titillait nos papilles. Heinz, avait construit un bon crescendo et la dégustation avançant le vin montait en goût et en couleur. Un beau Riesling à la robe dorée et au bouquet fruité récolta une bonne note. Puis, les amateurs de cidre dégustèrent avec plaisir un bon Normand.

Dans le souci d’une communication optimale dans le groupe, on changea de place pour les vins rouges. Parmi les vins rouges goûtés le Madiran “Les Ombrages” vendangé à la main , accompagné d’un boeuf bourguignon fait maison, reçu l’approbation de tous. L’après-midi se termina avec un vin doux : Château de Champteloup , côteaux du Layon, vin sucré préféré de ces dames, ce qui amena quelques sourires un tantinet misogynes des messieurs tout de suite pardonnés dans l’ambiance joyeuse et décontractée.

Nous avons beaucoup appris sur le vin: robe, bouquet, sorte de raisins, fabrication et emploi; comme l’ajout de copeaux de bois dans la préparation du vin, technique venue du nouveau monde des vins (p.e. Argentine, Chili) et qui remplacerait la saveur apportée par les fûts de chêne.

Merci à Heinz pour sa présentation en français , parfois un peu gênée par les remarques et les plaisanteries qui fleurirent de plus en plus fréquentes et hardies au cours de l’après-midi. Merci aussi pour tous ces mets à volonté: langue de boeuf en gelée, olives, boeuf bourguignon, rocquefort , raisins… Pour conclure l’après-midi la question générale était : “pourquoi ne faisons-nous pas une dégustation chaque année?” Certains en demandèrent même une par mois, Bacchus et Heinz avaient bien travaillé !!

A très bientôt à Nimègue Accueil
VOC



Ambiance

« cliquez ici »

Agenda du mois

  • Mercredi 15 novembre 2017
    Club de marche Ă  St Walrick
  • Vendredi 17 novembre 2017
    Beaujolais nouveau