HEUMENSE SCHANS

« Retour   |  Date : Mercredi 21 janvier 2015

L’hiver faisait ses victimes parmi les marcheurs : toux, rhume, grippe et autres  misères de saison ; à ceci s’ajoutaient des  séjours vers les pays chauds pour les chanceux.

Seul, un très petit groupe de courageux se trouvait au rendez -vous de 10h devant la gare de Molenhoek (L) armé  de bonnet, de passe montagne , de gants.

Sans aucun doute ces audacieux  allaient très vite et très régulièrement  regretter leur témérité car José nous avait concocté un parcours accidenté digne de grands sportifs. Je vous vois sourire en lisant ces lignes car les Pays-Bas sont plutôt connus comme le plat pays,  mais imaginez un escalier, presque vertical,  de vingt marches qui vous fait gravir  un bon nombre de mètres  en altitude  et vous aussi vous manquerez  un peu de souffle.

D’ailleurs,  en arrivant au sommet une marcheuse regardant furtivement le ravin sur le côté, se félicitait de ne pas avoir le vertige.

Arrivés sur la colline, les marcheurs venus de la province de Gelderland furent surpris  de découvrir les splendeurs du Limbourg du Nord ; au loin la Meuse coule en s’enroulant autour de Cuijk ( province du Brabant). 

José rappela la fameuse et terrible défaite des troupes hollandaises face aux Espagnols en 1574 “Slag op de Mookerhei”,  malgré une statégie très performante comme le montre ce tableau. 

Puis, nous avons gravi des marches et encore des marches, cette fois celles de la nouvelle tour d’observation afin d’admirer le paysage qui s’offrait à nos yeux; celui-ci valloné, tacheté par les boules brunes de la bruyère fânée et le vert pomme des genêts  et des jeunes conifères  surprit les nouveaux venus.

La quiétude dans le bois doucement éclairé par un soleil timide prêtait aux confidences  nous permettant de mieux nous connaître. 

Et nous sommes descendus, puis remontés , puis redescendus pour arriver enfin dans le parc du magnifique pavillon de chasse “Jachtslot de Mookerheide”.

José nous donna l’histoire de ce  bâtiment grandiose. Construit au début du vingtième siècle (1902) pour Jan Jacob Luden, il fut vendu et revendu pour être finalement acheté en 1947 par les religieuses Dominicaines de Béthanie qui y construisirent une école.

La propiété classée aux monuments historiques est exploitée depuis 1986 par la famille F.van Hout avec un hôtel, un restaurant et une brasserie.

L’entrée du pavillon est richement ornée de splendides vitres du style art nouveau.

Nous nous sommes restaurés dans la nouvelle “brasserie du bois” qui, comme les différents endroits de la propriété,  porte un nom français. 

De retour sur le parking de la gare de Molenhoek, malgré nos jambes en compote nous étions ravis de cette nouvelle rencontre.

Merci à José pour ce beau parcours  qu’il a  agrémenté de recherches historiques poussées.



Ambiance

« cliquez ici »

Agenda du mois

  • Mercredi 15 novembre 2017
    Club de marche à St Walrick
  • Vendredi 17 novembre 2017
    Beaujolais nouveau