Une marche-surprise

« Retour   |  Date : Mercredi 20 février 2019

Non, je ne vais pas vous ennuyer en vous disant encore une fois qu’il faisait beau temps  pour notre marche de mercredi dernier car c’est pratiquement  le cas depuis la naissance  du club.

Le groupe est présent à 9h45 sur le parking de Plasmolen excepté notre guide !?  soudain une voiture arrive en trombe  et…c’est José.

Personne  ne veut  le montrer,  mais nous sentons quand même une certaine excitation  pour la marche-surprise.

Avec deux voitures nous nous dirigeons vers Middelaar, puis nous obliquons vers la droite pour arriver face à la Meuse. Devant le ponton du bac une discussion s’engage  qui nous amène à laisser les voitures et à continuer à pied, assez logique pour un club de marche.

Quel plaisir de naviguer sur cette belle Meuse, qui évoque pour certains des souvenirs d’école, époque où l’on apprenait par cœur des textes,  comme le magnifique poème de Charles Péguy
Adieu, Meuse endormeuse et douce à mon enfance,
Qui demeures aux prés, où tu coules tout bas.
Meuse, adieu : j’ai déjà commencé ma partance
En des pays nouveaux où tu ne coules pas.

Mais la traversée est déjà faite, nous quittons le Limbourg  et nous voilà dans le Brabant à Cuijk, où la plupart des participants n’a jamais été.

Face à nous le musée Ceuclum,(Ceuclum est le nom latin de Cuijk), ce musée se trouve dans une tour de 35 mètres de hauteur qui date de 1480 , auquel s’est partiellement accolée l’église néogothique construite en 1912. 

A l’intérieur on trouve beaucoup de vestiges  préhistoriques, romains , du Moyen Age et des temps modernes jusqu’au 19e siècle, certains retrouvés en 1965 lors de travaux d’aménagement  du quai de la Meuse.

Ce  qui  m’amène à signaler que parmi  ces vestiges on a retrouvé le plus vieux crâne trépané aux Pays-Bas, c'est-à-dire 1500 ans avant J.C. opération à laquelle le patient a survécu, miracle pour l’époque.

Ajoutant que ce crâne a bivouaqué quelques mois sur le bureau de mon mari pour une étude, j’abrège mon propos devant la soudaine pâleur de certaines, mais quoi ? on a tous un crâne qui protège nos précieux neurones!! 

A droite de la tour,  nous nous dirigeons  vers un « beeldentuin » où nous découvrons de nombreuses  sculptures, étranges, élégantes ou touchantes ; comme l’une d’entre elles qui nous séduit particulièrement ;  c’est  celle de l’artiste Marianne Houtkamp de Laren qui représente un groupe de Masaï dont les couleurs du métal rouillé, les gros colliers et les lancettes  nous font rêver au Kénia.  

Au milieu de ces sculptures , une sculpture de  Pieter Kortekaas, dont on retrouve diverses créations dans la région, détonne totalement  par son polyester blanc comme neige; toutefois ce grand objet blanc de 3m50  appelé « Zwanger » illustre parfaitement une femme gravide, ici la terre enceinte d’un nouveau monde. 

Puis, plus loin sur la droite le musée de Cuijk qui raconte l’histoire de la ville à travers une multitude d’objets de toutes sortes : cigare Panter fierté de Cuijk, instruments de jardinage, de chirurgie, d’innombrables photos et bien en évidence, grand format, la statue de Jan van Cuijk ( 1230-1308) un noble chevalier diplomate qui joua un grand rôle dans l’histoire de Cuijk. 

Notre groupe francophone attire très vite l’attention des bénévoles qui gèrent ce musée et  fiers de leur ville, ils nous inondent d’informations.

Puis, à la vue de trois bouteilles de vin datées de 1992, l’une d’entre nous s’interroge : « des vignobles à Cuijk en 1992 , pas possible ? »  

En effet, ce vin n’a pas été produit à Cuijk mais mis en bouteille par un importateur de vins de la région,  nous explique un monsieur du musée qui s’arrête dans cette discussion trouvant, dit-il,  le terrain trop glissant pour continuer sur ce sujet avec une Française. 

Après cette longue visite, nous rejoignons le café « De Looierij »  ( la tannerie) récemment restauré. Nous sommes surpris par le grand nombre de clients. Nous nous installons à une grande table et comme chaque fois nous savourons ce bon moment d’échanges amicaux.  

Le retour nous offre le bac pour nous  seuls et au parking nous fixons déjà une nouvelle date. Ce sera le 20 mars avec Hans comme guide.

La surprise a été très appréciée. La marche- culture a remplacé avec brio la marche-nature.

MERCI José pour cette belle organisation !! 

Violette

 

 



Ambiance

« cliquez ici »

Agenda du mois

  • Samedi 6 avril 2019
    Soirée bowling
  • Jeudi 11 avril 2019
    Club de lecture